Rétro-Test : Feeding Frenzy 2

Feeding Frenzy 2 est développé par PopCap Games sorti en 2006 sur le Xbox live de la Xbox 360 mais aussi sur PC et Macintosh. Il y a également une version PS3 de disponible. Un jeu qui nous propose d’incarner un poisson et de dévorer la flore aquatique pour grandir. Tout un trip.

PopCap Games est une entreprise qui existe depuis 2000 et qui développe des petits jeux aux concepts simples et addictifs. Dans son catalogue on trouve le célèbre Plants VS Zombies ou encore Bejeweled et Zuma, sans oublier mon préféré : Peggle. Des jeux qui collent donc bien à l’esprit du Xbox live et c’est vrai que ce Feeding Frenzy 2 y trouve tout à fait sa place. Comme on parle du second opus on peut aborder brièvement le premier disponible aussi sur le Xbox live et sorti en 2006. Le concept y était identique d’ailleurs et vous verrez que Feeding Frenzy 2 ne renouvelle donc pas la recette mais tente de l’améliorer par plusieurs idées sympathiques.

J’aimerais faire un bref retour dans le passé et plus précisément en 1992 où au Japon sort un titre nommé « Evo search for Eden » sur Super Famicom. Un jeu où il fallait survivre et évoluer durant les différentes ères préhistoriques. On commençait d’ailleurs en tant que poisson et le but était de se nourrir pour améliorer sa barre de vie et faire évoluer son poisson en lui ajoutant des nageoires, puis des pattes etc jusqu’à pouvoir rejoindre la terre. Bref Feeding Frenzy n’est pas le premier titre a nous faire avaler du poisson par bancs entiers mais la comparaison s’arrête ici car Evo se rapproche plus du RPG que du jeu d’arcade. Néanmoins la parenthèse devait être faite et je vous invite d’ailleurs à tester Evo qui est un titre plutôt original et sympathique fait par Enix.

1) Scénario

Revenons en plutôt à nos poissons si vous voulez bien. Feeding Frenzy se déroule donc à travers une soixantaine de tableaux en 2D où il faudra vous nourrir pour faire grossir votre petit poisson. Concrètement il y a trois stades d’évolution par niveau et lors de la première phase il faudra vous nourrir de petits poissons qu’il soit seul ou en banc. Le tout en évitant les plus gros qui eux vous goberont directement. Le second stade vous permet donc d’avaler des poissons de plus grosses tailles et lors du dernier stade vous pourrez vous faire plaisir en croquant les plus gros. Le gameplay est simple, vous vous déplacez avec le stick et dès que votre vertébré aquatique approche de sa proie il l’avale. Plus tard vous pourrez aspirer les poissons ce qui s’avérera très pratique pour engloutir les bancs. Il est également possible d’effectuer un dash pour esquiver un gros poisson ou pour vous ruer sur de plus petits qui prendraient la fuite. Petite nouveauté pour ce second opus, la possibilité de sauter hors de l’eau dans certains niveaux pour gober des insectes et faire quelques cabrioles. Il s’suffit donc de s’élancer et d’appuyer sur A pour sauter hors de l’eau, en martelant A vous pourrez faire des pirouettes mais attention à l’atterrissage car si vous effectuez une cascade en retombant votre poisson sera hébété quelques secondes. Voilà, le gameplay du titre est au complet, je vous avait dit que c’était simple et fait pour de petites sessions.

2) Gameplay

Néanmoins on trouve tout de même des petites subtilités qu’il n’y avait pas dans le premier opus. Le gameplay étant plutôt basique, les développeurs de PopCap ont décidé d’y inclure des bonus ainsi que des niveaux spéciaux. Au rayon des bonus on trouve de tout dont un permettant de rapetisser les plus gros prédateurs par exemple. Très pratique pour se sortir d’une situation délicate. On peut citer le boost de vitesse, qui lui, permet de défiler à tout allure mais il faut l’apprivoiser sous peine de se faire dévorer. Il y a aussi la canne à pêche qui permet d’éloigner les plus gros poissons et d’être un peu plus au calme. Il y a également certains bonus qui vous permettront de remplir votre barre d’alimentation plus rapidement et donc de terminer les niveaux plus vite. Sans oublier les malus comme les poissons empoisonnés qui inverseront les directions un petit moment ou encore les sèches qui vous cracheront de l’encre au visage ce qui vous ralentira sensiblement. Bref on ne s’ennuie pas tant les idées nouvelles s’avèrent sympathiques et tempèrent la redondance du premier opus. Néanmoins ça manque d’idées nouvelles, si l’ajout des bonus est la bienvenue celui qui aura déjà le premier Feeding Frenzy ne trouvera que peu d’intérêt à ce second épisode. D’ailleurs le jeu est fait pour de courtes sessions car c’est vite lassant si on y joue trop longtemps, donc pas forcément tailler pour un jeu console de salon.

On trouve 60 niveaux dans le jeu dont certains qui sont bonus où vous devrez dévorer du poisson en quantité avant la fin d’un timer. On trouve donc six poissons qui vont se succéder en avançant dans le scénario. Vous rencontrerez donc très rapidement la silhouette d’un poisson étrange et ce sera donc à vous de découvrir qui est ce mystérieux animal. Voilà, pas plus mais c’est assez pour ce type de jeu. Néanmoins entre chaque niveau vous pourrez lire des petites informations sur le monde aquatique et c’est plutôt bienvenu. Les six poissons que vous contrôlerez seront tous de gabarits différents et plus vous progresserez plus vous incarnerez de gros poissons. Je vous laisse la surprise là dessus car c’est aussi l’un des plaisirs qui pousse à jouer. Je vais juste dire un mot sur l’un d’entre eux puisqu’une petite mécanique de gameplay supplémentaire s’incrémente avec ce dernier. Vous devrez parcourir à un certain moment des niveaux très sombre où seule la lumière du poisson lanterne éclaire une petite zone. Des niveaux plus difficile donc mais en mangeant un bonus précis vous pourrez agrandir cette zone un court instant. L’idée est excellente car elle force le joueur à être prudent pour éviter les prédateurs qu’il ne voit pas et en même temps à être intrépide pour se jeter sur les bonus de lumière. Du coup c’est dommage qu’un seul des protagonistes ait une telle aptitude.

On termine par les graphismes et la bande son. Alors clairement on adhère ou pas à la patte graphique très colorée et enfantine, personnellement je trouve que ça colle à l’esprit du jeu et même si on a vu mieux ça reste sympa. Les niveaux sont d’ailleurs plus grands que dans le premier opus. On sent tout de même un manque d’identité visuelle et la Xbox 360 est capable de beaucoup plus. Certains effets graphiques sont sympathiques mais on aurait pu en espérer plus. La bande son est clairement moyenne, les musiques sont en trop petits nombres et agaçantes à la longue. Il est néanmoins possible de les couper. Les bruitages eux sont rigolos notamment lorsque l’on croque un poisson ou la voix off qui dit régulièrement « Mega Frenzy ».

3) Pourquoi s’y (re)mettre

Au niveau des modes de jeu on a donc la partie scénario qui est d’ailleurs jouable en co-op local ainsi qu’un mode chrono qui reprend les mêmes niveaux mais timé. Vous serez donc illimité en vie mais vous devrez veiller à être rapide pour ne pas perdre. Je vous rassure le jeu n’est pas bien difficile dans l’ensemble et ce peu importe le mode de jeu. Ce n’est pas un défaut en tout cas car il y a beaucoup de niveaux et l’ambiance est décontractée. Un jeu de détente en somme. En dehors des classements en ligne on trouve aussi un mode multi jouable à quatre joueurs en local où vous pourrez vous affronter dans des mini-jeux entre amis. Ils sont d’ailleurs réussis dans l’ensemble et vous devrez par exemple manger plus de poissons que vos adversaires ou sauter le plus de fois hors de l’eau. C’est pas le mode central mais ça reste convivial pour une petite partie. PopCap a mis l’accent sur le multi et a partiellement réussi car oui les mini-jeux sont rigolos mais on ne s’éternise pas non plus dessus. Des jeux orientés multijoueurs endossent bien mieux ce rôle que Feeding Frenzy 2.

4) A l’époque, ils l’ont trouvé …

  • Mieux que son prédécesseur
  • Assez limité en durée de vie

5) La vraie note,  une fois terminé : 12/20

Feeding Frenzy 2 a des défauts et des qualités, si vous possédez le premier opus n’achetez pas celui-ci. En revanche si vous ne le possédez pas et que vous recherchez un petit jeu original pour de petites sessions alors ce Fedding Frenzy 2 est fait pour vous. Malgré les efforts consentis par PopCap games on aurait aimé plus d’originalité, une plus grosse prise de risque finalement. Néanmoins le concept est original et même si ça manque de punch on accroche le temps d’une partie entre deux gros jeux.

Published
Categories Rétrogaming

Commentaires

Aucun commentaire.

Laisser un commentaire

Le test V.I.P.E.D.


Tu veux te tester en tant que joueur ? Savoir quels sont tes skills ? c'est par là que ça se passe :

Passer le Test VIPED

Les copains du Gamepad ou du clavier