Pourquoi je déteste League of Legends

Vous ne connaissez pas League of Legends ? *soupir* aaaaah ces soirées de jeu entre amis, héritage du temps passé dans les cybercafés. Ces soirées de franche rigolade ou la compétition se mêle à la camaraderie (ceci est de l’ironie, pour référence future).  League of Legends a fait beaucoup de bruit ces deux dernières années. On en entend parler surtout parce que c’est l’e-sport le plus regardé dans le monde. Honnêtement, j’aime beaucoup ce jeu, mais je vais faire quelque chose d’horrible dans cet article, un peu comme quand on est obligé de piquer son chien parce qu’il a la rage.

 Commençons par l’évidence : ce jeu est excellent.

Si je prends le temps d’en faire un sujet, c’est pas pour rien. Ce jeu est réellement le digne descendant du mod de Warcraft 3, Defense of the Ancients. Oh oui les amis, comme énormément de jeux en réalité, il n’est, à la base, rien de plus qu’une version modifiée d’un autre jeu à succès (Qui a dit Counter-Strike ?), cependant quel travail réalisé ! Nous sommes donc en présence d’un MOBA (jeu d’Arène Multijoueur en Ligne), où deux équipes de 5 joueurs s’affrontent dans le but de détruire la base ennemie. Vous contrôlez un héros, qui dispose de capacités spéciales et vous lancez, accompagné de vos petits soldats, à l’assaut des tours ennemies.

Les personnages sont classes et originaux

Bon, même si certains gameplays sont repiqués sur DotA premier du nom, il faut l’avouer, les personnages pètent la classe. Alors par contre, j’en profite pour glisser un petit commentaire sur les femmes en armure dénudée, il faut arrêter les gars … je comprends qu’il faille attirer l’adolescent en mal de poitrine généreuse, mais là ça devient lourd.

Armure féminine
Comme toujours, aucun problème en combat.

 

Le gameplay est très intéressant

En effet le gameplay n’est pas en reste. On en attend pas moins d’un jeu qui affiche plus de 100 personnages au compteur ! Chaque personnage à ses spécificités ce qui permet de générer des parties uniques. De plus, le système de sorts est suffisamment simple pour accrocher tout de suite un néophyte, ou encore un joueur acharné qui détesterait la magie (oui je joue toujours des nains guerriers et alors ??).

Quoi qu’il en soit à ce stade on pourrait se demander que reprocher à ce jeu qui semble sans défaut (ben oui, en plus de ce dont j’ai déjà parlé, les graphismes sont super, encore plus depuis la dernière version). Hé bien c’est simple, ses joueurs sont en majorité de gros connards.

 

 Un jeu gâché par ses joueurs

J’ai vraiment vécu une expérience choquante quand j’ai commencé à jouer à LoL. Dès la première partie, on se retrouve lâché dans un univers où les barrières morales les plus élémentaires n’ont plus cours. Mesdames et Messieurs, bienvenue à Connardland ! Faisons fi de la politesse, courtoisie et autres bonnes manières, ici, on s’insulte copieusement, car LoL est un jeu qui déteste les nouveaux (et son prochain en général) !

rageux

Nouveau venu ? Pas Bienvenu !

Préparez vous à souffrir de votre manque de compétences, dans LoL chaque erreur est recouverte d’un amas putride de réflexions désobligeantes et d’insultes. Je me demande d’ailleurs si ce n’est pas devenu une espèce de rite initiatique, à l’instar de tous les cursus de haut vol (médecine, architecture etc.).

« Bah ouais, nous on en a chié un max, je vois pas pourquoi les petits nouveaux souffriraient pas autant que nous ! »

… Bande de trouducs…

Un jeu addictif, surtout pour les jeunes

La capacité de certains joueurs à blâmer le reste de leur équipe illustre assez bien la moyenne d’âge (près de la moitié des joueurs sont des 15-24 ans) mais comment leur en vouloir ? Si ces jeunes gens mal élevés sont aussi frustrés, c’est parce que le jeu leur sert cette frustration sur un plateau d’argent incrusté de rubis ! En effet, League of Legends est réellement addictif, car même si une défaite vous donne envie de formater votre PC, une victoire est assez bien mise en scène pour être très gratifiante (super messages, bonus à tout va, gain de points supplémentaires). Qui refuserait de jouer à un jeu qui vous valorise, même avec de mauvais équipiers ?

Le problème des équipiers de circonstance

Je l’ai précisé au début, League of Legends se joue en équipes de 5 en général. Se pose alors la question : comment travailler en équipe avec de parfaits inconnus ? Qui acceptera de recevoir des ordres et qui osera en donner sans passer pour un individu imbu de lui-même ? Ajoutons à tout cela la panique lorsque le navire sombre et vous obtenez la raison pour laquelle ce jeu est nullissime en solo !

  N’y jouez pas, à moins d’avoir 4 potes…

On se retrouve malheureusement en face d’un phénomène bien connu, celui du jeu qui n’est plaisant que pour celui qui le pratique assidûment. Aucune perspective n’est ouverte pour les nouveaux joueurs. Pire encore, un joueur expérimenté a toutes les chances de vous écraser comme un vulgaire insecte, car vous ne vous battez même pas à armes égales (en plus de l’expérience évidente, les joueurs gagnent des niveaux, bénéficiant de bonus auxquels les nouveaux joueurs n’ont évidemment pas accès). Si vous vous demandez quel autre jeu souffre de cette exclusion, essayez donc de faire quelques parties sur ULTRA Street Fighter IV en ligne, Je vous souhaite bien du plaisir !

 

Un peu plus d’un an après avoir écrit cet article, League of Legends sortit le patch 6.5, mettant définitivement fin au casual gaming par l’arrivée de récompenses pour chaque match gagné.
Published
Categories PC

Commentaires (0)

  • malina
    4 janvier 2017 at 0 h 32 min Reply
    moi jen peux plus de ce jeu mon mec passe beaucoup de temps dessus tout ce quil veut cest monter son niveau monter son niveau monter son niveau et sa baisse ca monte ca baisse cest nimporte quoi il se ramolit totalement sur son ordi et au lieu detre une detente ca le met plus dans de la nervosité et de l'inactivité

Laisser un commentaire

Le test V.I.P.E.D.


Tu veux te tester en tant que joueur ? Savoir quels sont tes skills ? c'est par là que ça se passe :

Passer le Test VIPED

Les copains du Gamepad ou du clavier