Pour AMD, CrossFire n'est pas une priorité à l'heure actuelle.

Sa présidente, Lisa Su, reconnaît que les logiciels évoluent plus rapidement que le matériel.

Par Diego Emeg / 20 commentaires

Dans le cadre du symposium Hot Chips, qui a lieu tous les mois d'août, Lisa Su, présidente d'AMD, a répondu à plusieurs questions des participants et l'une d'entre elles a évoqué la technologie CrossFire de leurs cartes graphiques. Quel était autrefois le promesse d'un avenir de technologie graphique évolutive, avec un AMD qui est venu pour permettre la combinaison de différents graphiques, il est resté dans un arrière-plan clair. Su a corroboré ce point lors du symposium: "Pour être honnête, les logiciels évoluent plus vite que le matériel, et diront que CrossFire n'est pas notre priorité." Nous l'avons donc lu dans TweakTown.

Rien de nouveau sous le soleil, pourrait-on dire. Les modes technologiques pour les cartes graphiques ne sont plus à la mode, et ce n’est pas très différent pour Nvidia, qui a exclu sa propre technologie SLI pour les graphismes les plus puissants de sa gamme. Nous ne savons pas ce que c'était auparavant, cependant, si les consommateurs ont écarté la possibilité d'acheter un graphique moins puissant, puis en ont ajouté un autre à leur équipe pour gagner en performance, ou que les entreprises l'aient laissé de côté pour se concentrer sur l'amélioration des architectures. base. Après tout, à un moment donné, nous devrons abandonner les conceptions monolithiques des puces pour entrer dans le monde des solutions à puces multiples pour les GPU.

Plus sur: DMLA et Feu croisé.

Published

Commentaires

Aucun commentaire.

Laisser un commentaire