Pourquoi j’adore Dan dans les Street Fighter

On pourrait se poser légitimement la question, lorsque l’on contemple les portraits de l’écran de sélection d’un Street Fighter, tous plus féroces les uns que les autres. Pourquoi choisir le Ryu en carton, pâle copie du héros principal, en kimono rose avec une queue de cheval qui ferait pâlir un Françis Lalanne dans ses meilleures années ? Hé bien parce que vous allez finir par l’aimer ce personnage, un peu comme un parent a une préférence pour le petit dernier un peu attardé.

I – La parodie d’une parodie

Dan Hibiki de son nom complet n’a pas qu’une histoire intra-muros si je puis dire, il est le fruit de bien plus que cela. Tout commence lors de la sortie de Street Fighter II. Le grand public est ravi de tester pour la première fois les hadouken et autres attaques napolitaines (cf. le Hard Corner). Tout va bien dans le meilleur des mondes jusqu’à ce qu’un des plus gros concurrents de Capcom sorte son opus : Art of Fighting.

Vous me direz « C’est pas bien grave un peu de concurrence dans le monde du jeu vidéo ». Oui mais voila, gros pied de nez à Capcom, le personnage principal de ce jeu s’appelle Ryo Sakazaki et c’est, je vous le donne en mille, un karatéka avec un kimono déchiré !

ryu + ken = ryo
On s’emmerde pas chez SNK !

Capcom, qui ne se démonte pas, balance un premier dessin montrant leur super poulain légèrement modifié (kimono dégueulasse tirant sur les orange/rosé), atomisé par Sagat. Si vous voulez jeter un coup d’oeil à l’image en question … Ne le voyez-vous pas ? On a là la première ébauche de Dan, celle qui va amener les développeurs de Street Fighter à pousser le délire dans ses jeux Street Fighter suivants. Inspiré de Ryo avec une pointe de Robert Garcia (surtout pour les cheveux), on obtient Dan Hibiki, le karatéka sous-doué.

ryo + robert = dan
Mon dieu ….

II – son histoire in-game est cool !

Même s’il s’agit d’une parodie à la deuxième puissance, Dan Hibiki possède un background des plus cool : son père, Gou Hibiki, est la raison pour laquelle Sagat ne voit plus qu’en 2D. C’était en effet un combattant hors pair qui a transmis à Dan sa passion pour le kara…. ah non pardon, Dan est trop cool, il ne peut pas pratiquer une vulgaire variante de karaté.

Son style de combat est le Saikyō-ryū, autrement dit le « Style le plus fort ». Tant qu’à faire, franchement ! Ce serait tellement classe si ce n’était pas lui qui l’avait inventé ….. Son histoire à travers les jeux est assez simple : il souhaite se venger de Sagat, qui a tué son père. Lorsqu’il parvient à remplir cette tâche grâce à son style de combat, il décide de fonder son propre dojo et d’enseigner son style. Sa première élève sera Sakura, autre personnage de Street Fighter et fan de Ryu. En plus de tout cela, il est pote avec Blanka !

Enfin bref, c’est devenu un personnage déblocable à partir de Street Fighter Alpha et sera disponible dans tous les opus qui suivront en tant que personnage à part entière.

III – Un gameplay …. particulier

Que les choses soient claires, j’adore jouer Dan. Pas parce qu’il a les larmes aux yeux quand on le tape et quand il gagne un round, pas parce que son intro ou ses provocations sont juste géniales (enfin si un peu), mais parce que c’est, à juste titre, un Ryu en carton ! Il hérite notamment des deux coups spéciaux principaux de Ryu et Ken, le hadouken et le shoryuken, qui sont renommés pour l’occasion gadouken et koryuken (ouais, Dan maîtrise le gadou et alors ?!). Le seul petit truc qui fâche, c’est que la boule d’énergie de Dan a été, comment dire … ULTRA NERFEE ! Alors que la plupart des boules du jeu traversent tout l’écran, celle de Dan crève à 10 centimètres de lui !

dan gadoken
Essaie encore petit…

Dans les dernières versions de Street Fighter, Dan a cependant des petits détails sympa qui donnent envie de s’y essayer, comme sa façon de faire les tatsumaki, qui n’ont rien à voir avec ses compères. Ses coups le projettent vers l’avant et le ramènent au sol rapidement, contrairement aux autres persos coincés en l’air à faire l’hélicoptère. Ce coup est réellement exploitable en jeu surtout lors d’un saut, car il décale le personnage, rendant difficile pour l’adversaire de placer des attaques en l’air.

Ces petites particularités en font un personnage différent, pas différent comme Ken différent de Ryu, je veux dire, vraiment différent. Alors, faites-vous plaisir, essayez-le, ne serait-ce que pour voir l’état de stress dans lequel se retrouve votre adversaire, quand il est à deux doigts de perdre contre Dan !

Yataze ! Oriachiiiiiiiii !

Published
Categories Dossiers

Commentaires

Aucun commentaire.

Laisser un commentaire

Le test V.I.P.E.D.


Tu veux te tester en tant que joueur ? Savoir quels sont tes skills ? c'est par là que ça se passe :

Passer le Test VIPED

Les copains du Gamepad ou du clavier