Les classiques : Kirby’s Dream Land

"

Dans les années 90, je me souviens d’avoir vu une publicité à la télévision pour Kirby’s Dream Land – cela m’a immédiatement fait envie d’avoir un Gameboy. Je l’ignorais à l’époque, mais Kirby allait devenir l’une des grandes franchises de Nintendo!

L’histoire est simple, mais elle crée la série. Roi Dadidou a volé toute la nourriture dans Dream Land, en plus des Sparking Stars qui est utilisé pour créer plus de nourriture! Le but de Kirby est de retrouver le Roi Dadidou et de prendre la nourriture pour tous les pays des rêves et sauver la journée!

En termes de gameplay, il s’agit d’un jeu de plateforme 2D – les joueurs doivent guider Kirby sur 5 niveaux et vaincre Roi Dadidou. Chaque niveau est assez différent et devient toujours plus difficile. Alors que les contrôles sont assez bons, il y a quelques nouvelles mécaniques de jeu qui font vraiment ressortir Kirby du reste des plates-formes 2D sur Gameboy.

Tout d’abord, Kirby peut avaler ses ennemis – c’est en fait sa principale source d’attaque en plus de les cracher à d’autres ennemis! Alors que les futurs jeux de Kirby ont donné à Kirby des pouvoirs différents quand il les mange, l’original n’a pas encore cette fonctionnalité! Le dernier pouvoir de Kirby est la capacité de se gonfler et flotter! Je pensais que cela aurait rendu le jeu trop facile (et le jeu est facile, effectivement), mais ce n’est pas le cas. Les développeurs ont fait un excellent travail en créant des niveaux qui correspondent à la capacité de vol de Kirby, apportant des défis jamais vus dans les jeux jusque là (par exemple, voler à travers des tunnels avec des pointes sur le toit et le plafond). Le gameplay est simple, mais engageant et amusant!

À la fin de chaque étape, il y a un boss, allant d’un arbre à un nuage d’éclairage volant, et même d’un dirigeable équipé d’un canon. Sur le dernier niveau, Kirby doit refaire tous les patrons (a la Mega Man) avant de se battre enfin avec le Roi Dadidou- et la dernière bataille est réellement difficile. En grandissant, je pouvais à peine le vaincre, mais maintenant que je suis plus vieux, j’ai réussi à le battre avec la mort.

L’ensemble du jeu peut en fait en environ 20 à 30 minutes selon la rapidité avec laquelle vous êtes. Cela pourrait être court, mais pour les joueurs de Gameboy, c’est vraiment une belle longueur (étant enfant, c’était parfait). Un voyage en ville, une pause de jeu de 30 minutes dans la voiture. Ce que j’avais oublié, c’est qu’il existe en fait un mode difficile! Après avoir terminé le jeu la première fois, un code secret est donné. Ce mode est vraiment difficile – je ne pouvais même pas dépasser le premier niveau. Donc, pour ceux qui aiment Kirby, ce jeu a beaucoup à offrir compte tenu de sa taille.

En termes de graphismes, ce jeu est encore magnifique. Je l’ai fait sur Super Gameboy et ça a l’air génial par rapport à beaucoup d’autres jeux Gameboy de l’époque. Il n’y a pas de ralentissement, et chacun des niveaux et des boss est tout à fait unique. En termes de musique, ce jeu est ce qui a tout commencé – je pourrais écouter le thème joyeux de Kirby à n’importe quel endroit. Les effets sonores semblent également géniaux et ajoutent à l’atmosphère de Kirby.

En résumé, c’est le jeu Gameboy qui a commencé le voyage de Kirby: c’est un jeu de plateforme 2D charmant et accessible avec des graphismes géniaux, une bande sonore amusante et un niveau de difficulté décent qui se répète un peu avec le mode dur caché. Il y a d’autres jeux de Kirby qui sont beaucoup mieux – y compris sa suite – mais Kirby’s Dream Land est un classique indéniable.

 

Published
Categories Rétrogaming

Commentaires

Aucun commentaire.

Laisser un commentaire

Le test V.I.P.E.D.


Tu veux te tester en tant que joueur ? Savoir quels sont tes skills ? c'est par là que ça se passe :

Passer le Test VIPED

Les copains du Gamepad ou du clavier